Laboratoire de Parasitologie Faculté de Pharmacie Lille
logo picture Introduction

Helminthiases

Cestodoses

  • Téniasis (T. saginata)

  • Téniasis (T. solium)

  • Hydatidose

  • Echinococcose alvéolaire

  • Hymenolepiase

  • Dipylidiose

  • Bothriocephalose

    Trematodoses

  • Fasciolose

  • Clonorchiase

  • Opisthorchiase

  • Paragonimose

  • Bilharziose rectale

  • Bilharziose urinaire

  • Bilharziose artérioso-veineuse

    Nématodoses

  • Ascaridiose

  • Trichocéphalose

  • Oxyurose

  • Anisakiase

  • Toxocarose

  • Ankylostomose

  • Anguillulose

  • Dermatites rampantes

  • Trichinellose

  • Wuchereriose

  • Loase

  • Onchocercose

  • Dracunculose

    Protozooses

    Les protistes

  • Amibiase

  • Giardiose

  • Trichomonose

  • Leishmanioses

  • Maladie du sommeil

  • Maladie de Chagas

  • Balantidiose

  • Isosporose

  • Cyclosporose

  • Cryptosporidiose

  • Sarcocystose

  • Toxoplasmose

  • Paludisme

  • Pneumocystose

    Pathologies dues à des Arthropodes

  • Gale sarcoptique

  • Pédiculose de la tête

  • Pédiculose du corps

  • Phthiriase

  • Myiases

    Mycologie médicale

  • Dermatophytoses

  • Candidoses

  • Cryptococcoses

  • Pityriasis versicolor

  • Aspergilloses

    Glossaire

    Testez vos connaissances

  •  

    Onchocercose

        Embranchement des Némathelminthes,

        Classe des Nématodes,

        Phasmidien

        Ordre des Spirurina:

        Super famille des Filarioidea:

        Onchocerca volvulus, O. caecutiens ( ver des aveugles)

      Morphologie:

        adulte: ver à cuticule blanche striée transversalement

        mâle: 3 cm x 0,2 mm, extrémité postérieure enroulée

        femelle: 50-60 cm x 0,4 mm, ovovivipare

        Future larve L1: microfilaire: 250 -300 µm x 6 µm, pas de gaine

      Cycle évolutif:

        cycle indirect

        HD = homme

        les microfilaires libérées dans le nodule, migrent dans tout le tissu sous cutané, jamais dans le sang, longévité prolongée, pas de périodicité

        HI = simulie femelle (insecte à larve aquatique affectionnant les eaux courantes rapides); espèces: Simulium damnosum, S. ochraceum; petits "moucherons" sombres piquant le jour

        repas sanguin, prélévement de microfilairs ==> L1, ==> L2 dans les muscles thoraciques ==> L3 (1 mm) migration vers le labium (gaine de la trompe)

        nouveau repas sanguin sur nouvel HD au cours duquel la simulie replie son labium qui éclate sous la pression des larves, dépôt des larves L3 sur la peau du sujet

        pénétration active transcutanée des larves infectieuses L3, par la blessure causée par la piqûre

        migration sous la peau, arrêt et installation à des endroits bien éclairés, mues, formation des nodules, les premières pontes interviennent au bout d'un an environ

        longévité des adultes 10 à 15 ans

        durée des pontes: 10 ans

        longévité des microfilaires dans le derme de l'HD: 2 ans;

        durée minimale de l'évolution chez l'HI: 6 jours en fonction de la température (> 20 °C)

      Epidémiologie:

        R de P : homme

        contamination à l'occasion de la piqûre des simulies,

        les simulies vivent à proximité des eaux courantes rapides ==> localisation de la maladie à proximité du réseau hydrographique,

        Afrique tropicale et Amérique Centrale,

        l'onchocercose atteint 25 millions de personnes en Afrique

        l'onchocercose est la cause principale de cécité en Afrique

        ==> impact économique de la maladie: désertification des zones riveraines des fleuves, arrêt de la pèche fluviale, extension de la maladie avec l'irrigation

      Clinique:

        phase d'incubation:

          6 à 18 mois, silencieuse, hyperéosinophilie

        phase d'état:

          1 - lésions cutanées

          - kyste ou nodules, taille d'un pois à une mandarine, 1 à 10 par patient, siègent de préférence sur les plans osseux bien éclairés (crête illiaque et grill costal en Afrique, zone cervico-céphalique en Amérique)

          - prurit dû à la présence des microfilaires dermiques autour des nodules

          - autres manifestations cutanées observées en Afrique:

            gale filarienne (craw-craw ==> peau d'orange et ulcérations)

            dépigmentation et hyperpigmentation

            syndrome de l'aine pendante

          2 - lésions oculaires

          elles se manifestent après 10 à 15 ans d'évolution, dues à l'accumulation des microfilaires dans les yeux (d'abord partie antérieure puis partie postérieure)

          - kératite: opacité de la cornée

          - lésions de l'iris et de la choroïde

          - dépigmentation de la rétine

          ces manifestations entraînent: gêne de la vision diurne, photophobie, larmoiement, cécité à long terme.

          remarque: l'onchocercose est la première cause de cécité dans la zone d'endémie; dictons locaux: « cécité des rivières », « les grands fleuves rongent les yeux ».

          remarque: les lésions oculaires sont rares en Amérique où on pratique la dénodulisation systématique

          3 - plus rarement:

            onchocercose généralisée par surinfestations

            passage transplacentaire des microfilaires (retrouvées chez les enfants jusque 6 mois)

      Diagnostic:

        diagnostic d'orientation:

          séjour en région d'endémie

          hyperéosinophilie,

        diagnostic direct:

          1 - recherche des microfilaires dans le suc dermique : Biopsie sous-cutanée exsangue (snip) au niveau des crêtes iliaques et des trochanters

          puis recueil dans une goutte d'eau des microfilaires dermiques, 300 µm, sans gaine

          remarque: nécessité de diagnostic différentiel avec les microfilaires de Mansonelle streptocerca (plus petites et sans gaine)

          2 - observation des microfilaires dans la chambre antérieure de l'oeil lors d'un examen ophtalmologique,

          3 - adultes dans les nodules,

        diagnostic indirect:

          recherche facultative des anticorps sériques techniques ELISA ou IFI sur coupe de nodule

      Thérapeutique:

        dénodulisation préalable recommandée pour réduire le nombre des microfilaires ==> éviter les manifestations allergiques et l'aggravation brutale des lésions oculaires

        chimiothérapie antiparasitaire:

          microfilaricide:

          Ivermectine Mectizan® distribution spéciale, meilleur traitement actuel; prévient les lésions oculaires; à éviter chez la femme enceinte et l'enfant

          Essai de Moxidectine (groupe milbemycine) médicament vétérinaire qui serait d'une efficacité comparable à celle de l'ivermectine

          précautions: corticoïdes, anti histaminiques.

        médicaments macrofilaricides:

          Suramine sodique (Moranyl®) non commercialisé en France, toxicité rénale importante

      Prophylaxie:

        prophylaxie générale:

          lutte anti-simulie le long des rivières,

          programme OMS d'éradication dans 11 pays d'Afrique de l'Ouest,

          dépistage et traitement des onchocerquiens par le MECTIZAN® (ivermectine).

        prophylaxie individuelle:

          protections contre les piqûres de simulies


    Auteurs: Thérèse Duriez , Lucien Dujardin, Daniel Afchain

    Copyright: Laboratoire de Parasitologie Faculté de Pharmacie BP 83 59006 Lille cedex

    Les images et schémas sont la propriété du laboratoire